Les voeux pour 2022

Dernière mise à jour : 26 janv.

Comme le veut la tradition, nous vous présentons nos meilleurs vœux pour la nouvelle année. Toute l'équipe de La Boussole se joint à nous pour vous la souhaiter pleine de joie, de succès et surtout, de solidarité.

En 2022, La Boussole fêtera ses 30 ans. 30 ans de lutte, un très long chemin parcouru mais encore beaucoup de travail pour lutter contre la pauvreté et les inégalités.

Sur le terrain, nous souhaitons l’aboutissement et la concrétisation des mesures prises pour lutter contre la crise des opioïdes qui décime depuis trop longtemps notre communauté. 2021 a encore une fois battu le triste record de décès par surdoses. Les mesures prises par le gouvernement vont dans le bon sens, mais elles ne vont pas assez vite. Nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre sur des projets à long terme. Il faut garantir l’accès à des produits sûrs massivement pour toutes les personnes en ayant besoin partout dans la province. Il faut aussi faciliter l’accès rapide aux structures de désintoxication. Nous sommes trop souvent confronté·es à des listes d’attente. Une personne motivée doit pouvoir commencer son parcours au plus vite, au risque de perdre son élan et de consommer d’autant plus. Nous avons vu ce cas de figure se reproduire à de trop nombreuses reprises et c’est à chaque fois un drame pour la personne que nous accompagnons.

Parlons aussi du logement. Un nouveau logement est très souvent le point de départ du parcours de reconstruction d’une personne ayant fait l’expérience de l’itinérance et il est illusoire de penser qu’une personne puisse sortir de la précarité sans un logement digne. Or, la situation dans le Grand Vancouver ne nous permet pas de travailler efficacement. Il faut à tout prix élargir rapidement l'offre de logements sociaux dignes et à long terme et sortir du tout-SRO (Single Room Occupancy) - ces hôtels souvent délabrés, situés dans le Downtown East Side. Les personnes doivent pouvoir être logées en dehors de ce quartier lorsqu’elles le souhaitent, notamment pour les aider dans leur lutte contre leurs addictions. Nous rappelons aussi qu’une politique du logement basée sur la spéculation et la protection des propriétaires est contraire à toute volonté de remédier au problème de l’itinérance.

En termes de prise en charge de la santé mentale, nous avons lancé en 2021 le seul programme de suivi psychologique en français dans la province. Ce programme permet de combler un manque évident mais il ne suffit pas. Nous sommes confronté·es à la détresse de membres ayant besoin de traitement, d’assistance et de suivi médical. Les infrastructures de la province ne permettent pas de répondre à ces situations. Suite à une forte crise, les personnes sont hospitalisées pour une courte durée, sur-médiquées et remises à la rue, sans suivi avec pour seule perspective celle de recommencer cette boucle. Ce procédé est coûteux, inefficace et surtout inhumain.

Nous formulons donc le vœu de voir des progressions sur ces aspects cette année.

De notre côté, nous ferons comme toujours de notre mieux pour accompagner nos membres à travers les épreuves.

A bientôt au centre communautaire,


Louise Chaynes & Maxime Barbier

Co-directeur·rice général·e de La Boussole


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout